Les thérapies positionnelles pour réduire les irrégularités respiratoires

Alexandre De Dreem
Rédigé par Alexandre De Dreem
Dernière mise à jour

La position de sommeil peut avoir un impact sur le nombre d'irrégularités respiratoires. Dans la majorité des cas, c'est lorsque l'on dort sur le dos que cette mesure est la plus élevée.

Il existe aujourd’hui différentes «thérapies positionnelles», qui ont pour objectif de dissuader le sommeil en position dorsale :

La méthode artisanale

Elle consiste à coudre une poche dans le dos d'un t-shirt moulant, puis à y insérer une balle de tennis avant de se coucher. La poche doit être située en bas du dos. L'inconfort généré par la balle incitera inconsciemment le dormeur à adopter une position latérale ou ventrale lors des phases de sommeil.

Le sac à dos anti-ronflement

Ce produit empêche le dormeur de rester en position allongée sur le dos grâce au coussin dorsal gonflable.

L'oreiller de corps

Se lover dans un oreiller de corps (long oreiller en forme de U, habituellement destiné aux femmes enceintes) permet de ne pas se tourner sur le dos une fois endormi.

Cet effet peut également être obtenu en utilisant une serviette de bain enroulée.

NB : Votre corps s'habituera à adopter ce type de position au bout de plusieurs jours. terme, vous ressentirez les bienfaits d'un sommeil moins fragmenté et aurez la sensation d'être plus en forme le matin.

Ces conseils ne sauraient se substituer à un avis professionnel. En cas de doute, consultez votre médecin.