Comprendre le sommeil profond

Le sommeil lent profond (Slow Wave Sleep en anglais) est également désigné stade N3. Durant cette phase, l’EEG (électroencéphalogramme) est composé d’ondes lentes de grandes amplitudes et de fréquence faible (compris entre 0.75 et 4 Hz). On peut en estimer la qualité en mesurant par exemple l’intensité et la densité des ondes lentes, l’intrusion de stade N1, le nombre de réveils, etc…

 delta.png

Le sommeil profond est le moment où les neurones ont une activité synchronisée qui permet notamment de faire un nettoyage au niveau cérébral, de diminuer l’activité du système de stress, de sécréter certaines hormones majeures comme l’hormone de croissance, etc….. Les études scientifiques ayant étudié son rôle ont montré que la suppression du sommeil profond engendrait une augmentation de la résistance à l’insuline (état pré-diabétique). Il est particulièrement difficile de se réveiller dans cette phase de sommeil.

Evolution du sommeil profond avec l'âge

La quantité et l'intensité du sommeil lent (SWS) varient d'un cycle de sommeil à l'autre et même d'une nuit à l'autre. Nous parlons souvent de la pression du SWS, car plus vous serez privé de sommeil, plus facilement, rapidement et intensément, vous tomberez dans un sommeil profond. Dans de tels cas, la quantité RMES diminue pour étendre le SWS. De plus, SWS varie beaucoup au cours de votre vie. Bien que les nouveau-nés passent énormément de temps dans un sommeil profond, celui-ci diminue et peut même disparaître chez certaines personnes en vieillissant.

Voici l’EEG d’un N3 détecté chez un jeune homme (20-50 ans)


Capture_d_e_cran_2018-11-19_a__15.01.40.png

Here’s the EEG of a N3 detected for an elderly man (78 years old)

Capture_d_e_cran_2018-11-19_a__15.01.47.png

 

Quelles que soient vos questions, suggestions ou remarques,
notre équipe support dédiée est à votre disposition 7/7j

Envoyer une demande