Comprendre les différentes phases de son sommeil

Le sommeil n’est pas un état figé. Lorsque nous dormons, notre corps, et en particulier notre cerveau, oscillent entre différentes phases que le bandeau Dreem détecte et reporte chaque matin sur un hypnogramme, que vous pouvez retrouver sur la section "ACCUEIL" de l'application Dreem. 

 

Screenshot_20180306-161052.png

 

Lors de l’endormissement, vous glissez d’un état d’éveil, au stade N1 puis N2. Vos yeux bougent de moins en moins sous vos paupières, et les ondes émises par votre cerveau deviennent plus lentes et moins intenses. C’est le sommeil léger.

Une vingtaine de minutes plus tard, les mouvements des yeux ont disparu, et l’EEG (électroencéphalogramme), qui mesure l’activité électrique de votre cerveau détecte essentiellement d’intenses ondes lentes. C’est le sommeil profond, pendant lequel il est le plus difficile de se réveiller.

Environ trente minutes plus tard, le cerveau repasse dans un état de sommeil léger de type N2. Il peut alors, par exemple, se réveiller, ou entrer dans la phase de sommeil paradoxal. Cette dernière est également appelée REMS (rapid eye movement sleep) et se caractérise par des mouvements rapides des yeux sous les paupières, ainsi que par un EEG en dent de scie. Cette phase de sommeil est intimement liée aux rêves.

Vous pouvez alors retomber dans un état de sommeil plus ou moins profond ou vous réveiller. Le cycle des succession des phases de sommeil n’est pas rigide. Bien au contraire ! Par exemple, les phases de sommeil profond sont plus présentes au début qu’à la fin de la nuit.

Pour en savoir encore plus sur le sommeil et ses différentes phases, consulter notre blog.

Pour en savoir plus sur la façon dont le bandeau détecte les différentes phases, veuillez consulter l'article  “Comment le bandeau détecte vos phases de sommeil”.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 10 sur 10